Élargir des chaussures

Pour élargir les chaussures

Sans savoir pourquoi ni comment on se retrouve avec une paire trop petite aux pieds. Elles étaient trop belles mais il n’y avait plus que la taille en dessous, on a essayé la paire de chaussures d’été en hiver avec des collants fin alors que nous allons les porter en été avec les pieds gonflés et sans collants… Les raisons peuvent être multiples mais le résultat est le même : des ampoules plein les orteils, une démarche pas très assurée et la douleur : insupportable.

Si la paire était déjà trop étroite dans le magasin, le vendeur vous aura surement glissé le mot :
« le cordonnier peut vous les élargir ».
A cela je répondrais… un article bien complet afin de faire taire les fausses idées, et surtout toutes les petites questions qui vous trotte dans la tête à ce sujet.

Le passage à la forme (ou conformateur)

 

Tout d’abord rappelons nous qu’il y a des choses dans le domaine du possible, et d’autres qui ne le sont pas. Parmi celles qui figurent dans le domaine de l’impossible en voici quelques unes :

  1. On ne peut pas gagner une pointure en mettant ses chaussures à la forme.
  2. Mettre du papier journal humide dans ses souliers ne les élargira pas, mais permettra peut être d’assouplir le cuir… et encore. Car en séchant le cuir se rétracte, et le papier journal ne l’en empêchera pas.
  3. Porter ses chaussures avec des grosses chaussettes chez vous, ne fera que vous faire mal aux pieds.
  4. Allonger des souliers est souvent impossible car les chaussures possèdent des renforts avant et arrière (bouts durs et contreforts) qui empêchent toute déformation. De plus la semelle ne s’allongera en aucun cas. Je vous recommande donc si cela vous est possible de rendre les chaussures pour prendre une taille plus grande.
Conformateur pour élargir les avants de bottes et bottines.
Conformateur pour élargir les avants de bottes et bottines.

Par contre, le cordonnier peut à l’aide de différentes machines, du savoir faire, et de l’assouplissant, faire ceci :

  1. Élargir les chaussures (escarpins, sandales, mocassin, bottines, bottes…) en cuir, car le cuir est doté de « prétend » qui lui permet de s’étendre. Avez vous remarqué au fil du temps la déformation de vos souliers et une plus grande souplesse? On dit que vous « faites les chaussures à vos pied », et cela par le simple fait de les porter. Avec la transpiration, la chaleur et le mouvement du pied le cuir va se détendre.
  2. Élargir les souliers en tissu et en synthétique est possible mais plus risqué. De plus le résultat sera moins important qu’avec le cuir pour le tissu et le synthétique.
  3. Élargir le coup de pied et les jambes de bottes est possible, mais peut être délicat dans certains cas :

Si il y a un élastique, il faudra coudre une pièce de cuir pour empêcher le mouvement de celui-ci durant la mise sur forme, car l’élastique absorberait l’élargissement et annulerait l’action de forçage.
Si il y a une fermeture à glissière, il faudra également coudre une pièce de cuir pour empêcher que le forçage ne tire sur la fermeture à glissière. Si c’était le cas la fermeture s’en retrouverait détérioré voir même inutilisable.
Ces opérations d’ajout de doublure (qui sont enlevées une fois la mise sur forme terminée) entrainent bien souvent une augmentation du prix.

Conformateur pour les élargissements de jambes de bottes, et les coups de pieds.
Conformateur pour les élargissements de jambes de bottes, et les coups de pieds.

4.Créer ou accentuer des déformations nécessaires au confort (cors, hallux valgus, ongle qui remonte, doigts de pied recroquevillés…etc), et cela en ajoutant des pièces sur le conformateur, pour forcer à des endroits bien précis. Ou bien en utilisant des pinces spéciales : pince à cors, pince pour relever les bouts.

Différentes tailles de "fers" suivant la taille du soulier, et différentes pièces pour élargir des endroits spécifiques.
Différentes tailles de « fers » suivant la taille du soulier, et différentes pièces pour élargir des endroits spécifiques.

Il est possible de passer une même paire plusieurs fois à la forme, et cela s’avère nécessaire lorsqu’il y a « beaucoup » de mesure à gagner (on le fait souvent pour l’élargissement des bottes au niveau des mollets). Voyez cela comme une gymnaste qui au fils de ses assouplissements va agrandir son grand-écart : il ne faut pas vouloir aller trop vite, ni trop loin dans l’assouplissement, sous peine d’atteindre le « point de rupture » et de déchirer la chaussure.
Certaines paires ne permettent parfois que très peu d’élargissement. La cause peut être la fragilité de la matière, des coutures trop abondantes et mal renforcées, qui ne supporteront pas d’être étirées, ou un cuir trop rigide qui ne donne aucun prétend.

La mise à la forme ne va pas déformer le soulier, sauf si c’est le but recherché. Cependant si vous souhaitez que l’on élargisse le bout d’un escarpin trop pointu… automatiquement cela sera plus large et vos orteils prendront la place que vous voudrez bien leur donner.

 

Mes petits conseils pour éviter les mauvaises surprises avec vos souliers :

  1. N’achetez jamais une paire si vos orteils touchent le bout/fond du soulier. Aucun agrandissement ou élargissement ne vous permettra de pouvoir les porter un jour. De plus lors de la marche le pied s’étale sur l’avant, et donc avance dans le soulier, il faut prévoir une petite marge pour pouvoir marcher confortablement (d’où la nécessité de marcher avec les souliers que l’on s’apprête à acheter en magasin).
  2. Si vous avez une déformation (type hallux valgus) veillez à ce qu’il n’y est pas de couture au niveau de votre déformation. Cela s’avère très douloureux lors de la marche.
  3. N’achetez que si la paire vous va. (s’il ne fallait retenir qu’un seul conseil, ce serait celui-là)

Si la paire est légèrement trop grande, vous pourrez surement mettre une semelle intérieure pour « remonter le pied », mais comme le cuir se détend à la longue il faudra en rajouter encore et encore… si elle est trop petite vous ne serrez jamais vraiment à l’aise dedans.

La mise sur forme est une opération dont le but est de vous faire gagner un confort que vous auriez atteins après un port prolongé et répété de vos souliers.

Acheter une paire qui n’est pas faite pour votre pied est le plus mauvais « investissement chaussure » que vous pourriez faire. N’oubliez pas que vous vous apprêtez à passer près d’une dizaine d’heure dans vos souliers, et pas seulement une minute. Et si malheureusement vous possédez une paire trop étroite, allez chez votre cordonnier pour la faire élargir : la machine ne souffrira pas c’est promis !
Et peut être qu’une fois mise à la forme, votre paire ne vous fera plus souffrir non plus (^-^) .

 

Laisser un commentaire