Paciotti, semelles fers encastrés et bonbouts cuir coins caoutchouc.

Paciotti, semelles rouges round 2

Comme je le disais il y a quelques jours, Louboutin n’est pas le seul mettre du rouge sur ses semelles. Cesare Paciotti est aussi de la partie, mais s’autorise néanmoins beaucoup plus de fantaisie (avec des décors façon dentelle noire sur ses semelles rouges pour les femmes, des liserés noirs, une partie en gomme, un poignard argenté…etc.)

Sur cette paire de bottines pour homme Cesare Paciotti, une semelle d’usure en gomme rouge a été ajoutée sans être encastrée dans la semelle. Il convient donc de bien surveiller son usure afin de ne pas atteindre  la semelle cuir sur les bords non protégés.

Nous allons donc changer les « bonbouts cuir coins caoutchouc », recoller la « sur-semelle » en gomme rouge et en ajouter une autre pour regagner de l’épaisseur, changer les fers encastrés vissés, et refaire la finition semelle. Tout un programme n’est-ce pas?

 

Que la réparation commence !

 

Une semelle est décollé, les bonbouts et fers encastrés sont à changer, les semelles gomme sont à renforcer.
Une semelle est décollé, les bonbouts et fers encastrés sont à changer, les semelles gomme sont à renforcer.

On peut voir que le cuir de la semelle a noircit sous la semelle gomme. Cela se produit assez fréquemment lorsque l’épaisseur de gomme se perce. L’eau va alors s’infiltrer petit à petit entre la semelle gomme et le cuir et favoriser le décollement de la semelle gomme. Quand la semelle gomme est très bien collée elle ne se décolle pas malgré l’eau qui s’infiltre, la semelle cuir va alors pourrir et se désagrégé petit à petit. Il est donc essentiel de surveiller ses patins gommes. Car même si leur but est de protéger la semelle, une fois percé ils deviennent dangereux pour la semelle cuir qui le supporte.

Encollage des semelles gommes.
Encollage des semelles gommes.

Les semelles gommes ont été décollé, renforcé puis pré-finies. J’ai refait également la finition de la semelle et le changement de bonbouts avant de repositionner les semelles gommes. Cela permet un résultat beaucoup plus propre, avec un gain de temps et une facilité d’exécution. En réparation il ne faut pas hésiter à bouleverser les ordres de préparations établis quand l’action à effectuer le nécessite.

On peut voir que la semelle gomme est en superposition.
On peut voir que la semelle gomme est en superposition.

Ce genre de réparation est très agréable à effectuer, pour peut que l’on prenne le temps d’établir une gamme-opératoire, afin de ne pas perdre du temps et de la patience lors de la réalisation. Un travail plus rapide sera moins couteux et contraignant pour le cordonnier tout comme pour le client.

Bottines Paciotti réparées.
Bottines Paciotti réparées.

Au fait, cela ne se voit peut-être pas trop, mais ces bottines ont bientôt deux ans. Un entretien régulier avec de bon produits (application non sur-dosé de crème surfine), et la mise systématique d’embauchoirs* une fois les souliers déchaussés, ont permis aux bottines de mieux affronter le temps. <(*-*)>

*Embauchoirs : Les embauchoirs, (à ne pas confondre avec les formes qui servent à la fabrication du soulier) peuvent être en bois ou en plastique. Leur taille doit être adapté au soulier et il est primordial qu’une fois inséré dans celui-ci, le soulier soit tendu dans le sens de la longueur. (Si il ne remplit pas le soulier en largeur sachez que cela n’a que peu d’importance.) Son action a pour but de tendre le soulier afin que celui-ci sèche en position tendue, cela limitera ainsi la formation des plis d’aisances, et à terme, évitera une déchirure au niveau de ces plis. Il est donc primordial de les mettre dès que l’on retire ses souliers, et ils peuvent être enlevés au bout d’une journée environ, quand le soulier est « sec » (la transpiration ayant disparue, voir plus longtemps si la pluie est passée par là).

 

Laisser un commentaire